C’est avec fierté et un brin d’excitation que je vous présente les week-ends Perfect Pyrénées. Crées en collaboration avec FlowMTB, ces longs week-ends aurons lieu à l’automne et, pour faire simple, je vous invite a rouler sur mes sentiers préférés et a vous reposer dans les Chambres d’Hôtes familiales!

Plus de détails (en anglais) ici: Perfect Pyrénées

Si vous ne parlez pas la langue de Shakespeare, utilisez la page Contact.

eyne en novembre

Eyne… en Novembre!

La bise n’est pas encore venue, mais nous voila tout dépourvue… de remontées mécaniques. Dans les PDS du moins, mais il reste toujours plein de beaux chemins a explorer… va juste falloir pédaler un peu plus!

Je migre dans les Pyrénées la semaine prochaine, au programme, rouler, manger (Rhâaa! la cuisine de môman) rouler encore et éventuellement guider les participants des  week-end Perfect Pyrénées  sur mes single préférés… et devinez quoi?! Il reste de la place! On se voit là bas?

Hum ! Une fois de plus, j’ai pris un peu de retard avec les « news »… je dois dire que pour une « morte »  saison, celle ci est quand même bien remuante!

Tout d’abord je me suis offert un « Enduro trip» avec les p’tits gars de Rocky sport à l’Alpe d’Huez. Qu’entenje ?! C’est quoi un « Enduro trip » ? Tss, tss… bon, pour faire simple, vous prenez des montagnes superbes (en l’occurrence le parc régional du Queyras), de préférence gavées de singletracks, vous ajoutez un Land Rover survivant du Gamel trophy (pour vous donner une idée de l’état de l’engin), une remorque, vous remplissez avec une bande d’énervés du guidon, un chauffeur et un guide… et voilà ! Bilan, entre 4000 et 5000m de dénivelé négatif par jour et un paquet de cadavres au bar du gîte !   Oh, et vous savez quoi ?! C’est trop bon de suive un guide, vraiment, vous devriez essayer !

Après ça, retour dans les Pyrénées, où une délégation de vététistes de Morzine venaient essayer les week-ends « Perfect Pyrénées », je pense que ça s’est plutôt très bien passé, mais demandez leur plutôt à eux !

Depuis, je me suis mis en mode « exploration », prospectant les environs de Cal Pai (le gîte familial) à la recherche du chemin ultime… demain j ‘essaye 2 nouvelles descentes de 1000m de dénivelé chacune, comme vous pouvez le deviner… ça va envoyer !

Un petit saut au Roc d’azur en fin de semaine, histoire de jeter un œil à ces nouveaux leviers de frein Hope… et de faire du relationnel dans les apéros/soirées !

Retour rapide dans les PO pour guider/accueillir les prochains participants au week-ends « Perfect Pyrénées » et… un peu de repos peut être ?! Sûrement pas ! J’ai quelques autres projets avant qu’il soit temps de troquer mes 5.10 pour des chaussures de ski… comme ils disent à l’Alpe, « on se reposera bien assez quand on sera morts » !

Les photos devraient être en ligne très bientôt…

Si vous venez juste de lire la page “Pyrénées” et que vous pensez à organiser un séjour, voici qui devrai finir de vous convaincre…

Le Kona Bike park de La Molina  en Espagne, situé à 40 minutes de notre gîte, sera ouvert tous les jours jusqu’au 30 Septembre. Celui de Vallnord (étape de la coupe du monde de descente) en Andorre, à 1h30 de route, sera lui ouvert jusqu’au 13 Septembre puis tous les week-ends jusqu’au 12 Octobre… ça bouge dans les Pyrénées!

De retour dans les Pyrénées, je me suis empressé d’aller tester le bike park (sponsorise par Kona) espagnol de la Molina, à 40 minute de la maison.
L’arrivée sur le site est assez impressionnante, parking impeccable, employés super aimables, remontée récente et rapide… ça s’annonce pas mal!
la molina cablecar

Une fois sur les pistes, là aussi, plein de bonne surprises. Les pistes sont très naturelles, pas de gros virage relevés ou des pistes en forme d’autoroutes mais plutôt des singletracks qui exploitent un maximum le relief naturel. Le terrain est très sec est rocailleux, bien diffèrent de ce à quoi l’on est habitue dans les Alpes. En fait le terrain est tellement sec que les shappers semblent avoir du mal a y façonner des appuis ou des appels, la plus part des sauts (fort bien tailles au demeurant) sont réalisés en bois et les quelques virages relevés sont, au choix, abîmés, en bois ou même, recouverts de plastique!

la molina dh track

L’ensemble des pistes se rejoignent sur le bas de la station et donnent sur le “wood park”, un espace plus plat ou on été installés de nombreux obstacles types north shore ainsi que quelques tables, le tout très bien réalisé et fun a rouler.

Nous avons quasiment tout roulé, à part une noire que nous n’avons pas réussie a trouver, malgré la carte! L’ensemble des pistes est une réussite avec des pistes comme la bleu que l’on aimerai voir plus souvent (il y a même une option qui descend jusqu’à Alp, 1000m plus bas!), le domaine reste quand même réservé a des pilotes expérimentés (nous déconseillons fortement la verte aux débutants, il s’agit d’une piste forestière couverte de gravier…), qui trouveront de quoi se donner quelques bons challenges!

A noter quelques supers initiatives: il existe un parcours débutant avec plusieurs obstacles en bois, accessible sans remontées mécaniques. Également disponible la location de fauteuils quads, permettant aux riders handicapés de découvrir la descente tout terrain. Et enfin, si vous venez rouler avec votre épouse/copine, elle bénéficiera d’un forfait gratuit!!

Aprés quasiment un an de réflexion et un peu plus de deux semaines de travail… voici ma pumptrack!

jo’s pumptrack

jo’s pumptrack1

Transition

jo’s pumptrack berm

Virage

Pour ceux qui n’ont aucune idée de ce qu’est une pumptrack, il s’agit d’une piste où le but est de “pomper” les obstacles pour générer de la vitesse. C’est peu dangereux, accessible à tous, très intéressant au niveau technique (et physique!) et surtout… super fun!

Il me reste pas mal de petites choses a améliorer, mais la piste est maintenant roulable. Comme les idées viennent en creusant, j’ai d’hors et déjà quelques projets supplémentaires…

Pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans la construction d’une piste, investissez dans l’e-book de Lee Mc Cormack, vous gagnerez du temps…

Allez, tel un Shadock, je repars pomper!

jo’s pumptrack tools

Les outils

Vu sur dirtmagazine.com!

La pumptrack, c’est excellent… même si la piste devient de plus en plus rapide (et mes mains de plus en plus calleuses!), quelque chose nous manquais. Un petit tour dans les bois avec le DHR et voici… la Drift track!

La station de Vallnord en Andorre, fait parler d’elle depuis quelques saisons, en particulier pour avoir héberger la coupe du monde pendant deux ans, être le refuge de Cédric Gracia et de Commencal Bicycles. Située à 1h40 de Cal Pai (mon refuge dans les Pyrénées!), je me devais de visiter le Bike Park.

Après s’être (facilement) garé à La Massane, le village dont dépend Vallnord, on se dirige vers le télécabine situé au centre du village et qui, une fois avoir signé une décharge et acheté votre forfait, vous amène à la station proprement dite, 600m plus haut. Là, vous attendent Skippy, la mascotte de la station, ainsi que divers services, bike shop, restaurant, école de VTT, etc… Mais aussi un télésiège permettant d’accéder au sommet du domaine (2050m) et au départ des pistes de DH.

Vallnord’s Skippy

Skippy vous souhaite la bienvenu.

Je ne vais pas rentrer dans le détail de chaque pistes (à vous de les explorer!), mais ce qui m’a particulièrement plu, c’est la diversité des tracés… de la piste noire utilisée pour la coupe du monde (pas raide mais vraiment défoncée) à la piste verte, en passant par le “woodpark”, chacun trouvera une piste qui lui convient. Tout est très bien tracé et bien pensé, il est également très agréable de rouler sur de pistes avec plusieurs choix de trajectoires. J’ai vraiment aimé la noire “Project 1.0” pour son originalité et son utilisation intelligente des passerelles type “north shore”, mais également la version catalane de “A line” appelée “Route 66” ainsi que sa variante “Old school” qui descendent jusqu’à La Massane.

Vallnord’s woodpark

Woodpark.

Mes seuls petites critiques sont l’absence total de protections sur les pistes, pas de filets ou de matelas (d’où la décharge)… qu’on se le dise! Le bike park semble assez fréquenté et l’état des pistes s’en ressent… ceci dit ma visite a eu lieu lors d’un des derniers week-ends de la saison.

En résumé, un superbe bike park, bien pensé et avec un choix de pistes vraiment intéressant où chacun devrai trouver son bonheur (il existe également des circuits XC et enduro que je n’ai pas eu l’occasion de tester). I’ll be back!

piste cyclable DH

La grande classe!

Vous trouverez toutes les informations techniques sur l’excellent site du bike park: www.vallnordbikepark.com