Rouler dans la boue

Les conditions météo pour le moins humide de ce mois de juillet ne nous ont pas arrêtées de rouler, mais c’est éprouvant pour le pilote et le vélo. Voici quelques petits « trucs » qui vous permettrons de rendre vos sorties boueuses moins pénibles pour vous et votre monture… vous pourriez bien y prendre goût !

Le pilote :

  • une tenue adapté, le top le pantalon+veste de pluie, vous resterez relativement sec (attention a ne pas trop s’habiller en dessous pour ne pas souffrir de la condensation) et surtout vous gardez vos vêtements propres… votre machine a laver vous remerciera ! Pour nettoyer la tenue de pluie, un coups de jet avant de l’enlever et le tour est joué !

    Nous utilisons : veste+pantalon Patagonia Torrentshell

  • Gardez les extrémités au chaud, les chaussettes en laine de Merino sont un must et une paire de gants néoprènes (attention a ne pas les prendre trop épais) ferons une grosse différence quand la température chute.

    Nous utilisons : chaussettes Seal Skinz, gants Mavic Cyclone

  • Y voir clair, c’est le gros problème et il n’y a pas vraiment de solution miracle, par contre un chiffon sec gardé dans la manche vous permettra d’essuyer rapidement vos lunettes/masque a chaque arrêt.

  • Ne laver pas vos chaussures boueuses a grandes eau, elles ne sécheront jamais! Laissez les sécher (vous pouvez les bourrer de papier journal) et brossez ensuite la boue séchée.

Le Vélo :

  • Lubrifiant adapté, bien lubrifier votre chaine avec un lubrifiant pour conditions humide avant de sortir. Un lubrifiant au silicone appliqué sur votre cadre (attention aux freins!!) empêchera la boue de trop coller… au moins pour un petit moment ! Après votre sortie, lubrifier votre vélo dans tous les recoins (transmissions et suspensions bien sûr, mais aussi, boutons de réglages des suspensions, shifters, leviers de freins,…).

    Nous utilisons : Muc Off Wet Lub et GT85

  • Un petit garde boue dans l’arceau de fourche vous évitera le gros des projections et protégera vos joints de fourche.

    Nous utilisons: Marsh guard

  • Les pneus « muds » font une différence énorme ! Si vous n’avez pas le budget et ne souhaitez pas trop peiner au pédalage, changez au moins le pneu avant, vous vous sentirez bien plus en sécurité.

    Nous utilisons : Maxxis Wet scream ou Specialized Hillbilly

  • Vous pouvez réaliser un petit « capot » pour votre frein arrière afin d’éviter que la boue ne rentre trop facilement (=usure plus rapide des plaquettes et encrassement des pistons), personnellement j’utilise du plastique d’emballage (celui des plaquettes Hope est au top!).

    Un exemple « luxe » :

 photo par: my-new-stuff.com

  • Adaptez vos trajectoires pour éviter les obstacles les plus difficiles (racines, ornières, …), n’hésitez pas a « sortir » des trajectoires les plus utilisées pour trouver des zones « propres » où freiner et tourner.

  • Gardez du poids sur la roue avant pour avoir le meilleur grip possible.

  • Dosez votre freinage.

  • Restez souple et mobile sur le vélo.

  • La vitesse est (encore) votre amie ! Si vous roulez trop lentement, les pneus vont bourrer et vous ne pourrez plus avancer du tout… n’oubliez quand même pas de “doser votre freinage”!

Bien équipé, rouler dans la boue est aussi un plaisir… et pour vous y sentir plus à l’aise, il n’y a qu’une solution, allez rouler !!

Related Post